fiacre

fiacre

fiacre [ fjakr ] n. m.
• 1650; du n. de saint Fiacre, à cause de l'image de ce saint « qui pendait à un logis de la rue Saint-Antoine où se trouvaient ces sortes de voitures » (Ménage)
Anciennt Voiture à cheval qu'on louait à la course ou à l'heure. Prendre un fiacre. Cocher de fiacre. La scène du fiacre, dans « Madame Bovary ».

fiacre nom masculin (de saint Fiacre, nom propre) Voiture hippomobile à quatre roues et à quatre places pour les transports en ville et que l'on prenait à la course ou à l'heure. ● fiacre (synonymes) nom masculin (de saint Fiacre, nom propre) Voiture hippomobile à quatre roues et à quatre places pour...
Synonymes :

fiacre
n. m. Anc. Voiture hippomobile, de louage.

FIACRE, subst. masc.
A.— HIST. DES TRANSP. Voiture de louage tirée par un cheval et conduite par un cocher, que l'on utilise à la course ou à l'heure. Le fiacre se trouvait devant la place des fiacres du Jardin-des-Plantes (BALZAC, Splend. et mis., 1847, p. 628). J'arrivai modestement en fiacre, selon mes moyens et mes habitudes, et je fis arrêter devant la porte, qui ne s'ouvrait pas pour de si minces équipages (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 123). Trois frères associés exploitaient ensemble une petite compagnie de fiacres (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 35) :
1. ... un fiacre arrêté dans un encombrement de voitures, au milieu du pont. Un lamentable fiacre à galerie, traîné par une haridelle efflanquée un de ces maraudeurs qu'on trouve aux gares; sur le véhicule antédiluvien ballotait une malle rustique, au couvercle garni de poil de chèvre. Une lumière brillait à l'intérieur de la roulotte...
VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 307.
En partic. Fiacre électrique. Voiture à traction électrique. Paris, Londres, New-York ont aujourd'hui leurs fiacres électriques (A. SOULIER, Gdes applic. l'électr., 1916, p. 175) :
2. Grand constructeur de fiacres électriques, Jenatzy avait utilisé le châssis d'une de ses machines, qu'il avait recouvert d'une carcasse en alliage léger, cylindrique et pointue aux deux bouts. C'était la fameuse Jamais-contente, exposée maintenant au Musée de la Voiture de Compiègne. Toutes ces prouesses étaient naturellement faites pour gonfler d'espoir le cœur des partisans de la voiture électrique...
ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 482.
Loc. verbales fig., fam., vx.
S'atteler à son fiacre. Se fixer à une occupation, travailler. Je travaille jusqu'à 8 heures; à 8 heures, je dors encore une heure et demie; puis (...) je m'attelle à mon fiacre jusqu'à 4 heures (BALZAC, Corresp., 1833, p. 262).
Mener son fiacre. Mener tranquillement son affaire, poursuivre son chemin. (Quasi-)synon. mener sa barque. M. Walewski (...) me fait grise mine; mais cela ne m'empêche pas de mener mon fiacre (MÉRIMÉE, Lettres à une inconnue, t. 2, 1870, p. 150).
B.— P. méton., vx. Le cocher d'un fiacre. Ce fiacre nous a bien menés, donner pour boire à un fiacre (Ac. 1835, 1878). Le fiacre, jurant, nous arrêta devant une maison à trois étages (STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 80). Carlos (...) dit au fiacre en le payant :« Palais-Royal, au perron! » (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 210) :
3. Montez donc, vous allez être renversé! En effet, les cochers s'impatientaient, poussaient leurs chevaux, au milieu d'un vacarme; et il monta, étourdi; et elle l'emporta (...) dans le petit coupé de satin bleu, assis à moitié sur les dentelles de sa jupe; tandis que les fiacres rigolaient de l'enlèvement, en prenant la queue, pour rétablir la circulation.
ZOLA, Œuvre, 1886, p. 272.
Loc. verbales fig., fam., vx. Jouer, parler, chanter comme un fiacre (Ac. 1798-1878). Fort mal. Je conviens avec Racine que ce Scarron écrit comme un fiacre (FRANCE, Vie littér., 1888, p. 52).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1650 (MÉN.). Du nom de saint Fiacre, patron des jardiniers, dont l'effigie se trouvait, au XVIIe s., sur l'enseigne d'un hôtel de la rue St-Antoine à Paris, devenu maison de louage de carrosses. Fréq. abs. littér. :1 261. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 325, b) 3 532; XXe s. : a) 2 424, b) 880. Bbg. LETESSIER (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 118. — MIGL. 1968 [1927], p. 131.

fiacre [fjakʀ] n. m.
ÉTYM. 1650; du nom de saint Fiacre, à cause de l'image de ce saint « qui pendait à un logis de la rue Saint-Antoine, où se trouvaient ces sortes de voitures » (Ménage).
1 Anciennt. Voiture hippomobile de louage que l'on prend à la course ou à l'heure. || Prendre un fiacre. || Cocher de fiacre. || Les fiacres ont été remplacés par les taxis. Sapin (argot anc.), voiture (voiture de place); → Bruit, cit. 10; essieu, cit. 4.
0 (…) il hésita entre un taxi-auto et un fiacre. Mais comme il était en avance il choisit un fiacre.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XVI, p. 203.
(1916). || Fiacre électrique.
Loc. fig. (Vx). S'atteler à son fiacre (Balzac, 1833) : se mettre au travail assidûment.Mener son fiacre : mener une affaire (→ Mener sa barque).
2 Vx. Cocher de fiacre. — ☑ Fig. et vx. Parler comme un fiacre, très grossièrement ou très mal.
DÉR. Fiacrée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • fiacre — 1. (fia kr ) s. m. 1°   Carrosse, voiture qui stationne sur les places et que l on prend pour un prix fixé à la course ou à l heure. ....Carrosses Dont les cuirs tout rapetassés Représentaient le simulacre De l ancienne voiture à fiacre,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Fiacre — Surtout porté en Lorraine, également présent dans d autres régions, c est un ancien nom de baptême, sans doute d origine gaélique et latinisé en Fiacrius, popularisé par un ermite irlandais qui vécut au VIIe siècle dans la forêt de Brie (commune… …   Noms de famille

  • Fiacre — (fr., spr. Fiakr, Voiture de place), französische Bezeichnung des öffentlichen Miethfuhrwerks, welches ähnlich wie die in Deutschland gebräuchlichen Droschken (s.d.) eingerichtet ist; auch den Kutscher selbst nennt man F. Die Fahrpreise sind wie… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Fiacre — (Fiakr), Lohnkutscher in einer Stadt; der Pariser Nikol. Sauvage ist Urheber dieser Einrichtung u. von dessen Hause in der Straße St. Martin, dem Hôtel de St. Fiacre, kommt die Benennung her …   Herders Conversations-Lexikon

  • fiacre — /fr. ˈfjakʀ/ [dal n. di S. Fiacre, la cui immagine era esposta nel luogo in cui si affittavano tali vetture] s. m. inv. vettura di piazza (a cavalli), carrozzella (dial.), botticella (rom.), calesse …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • fiacre — [fē ä′kər; ] Fr [ fyȧ′kr ] n. [Fr, after the Hotel St. Fiacre in Paris, location of the first office for renting such vehicles] in France, a small carriage for hire: used in the 17th 19th cent …   English World dictionary

  • Fiacre — Fia cre, n. [F.] A kind of French hackney coach. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • fiacre — s. m. [Galicismo] Carruagem de praça …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Fiacre — Infobox Saint name=Saint Fiacre birth date=7th Century death date=August 18 670(?) feast day=September 1 in Ireland, August 18 everywhere else. Many are still in debate showing dates of August 1 as well as August 30. More and more, people are… …   Wikipedia

  • FIACRE — s. m. Carrosse, voiture de louage et de place. Le mot de Fiacre vient de ce que les premiers carrosses de cette espèce logeaient à l image Saint Fiacre. Il y a une place pour les fiacres dans cette rue. Une place de fiacres. Le numéro d un fiacre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»